BougerFrançaisLe Brexit fera-t-il flamber les factures téléphoniques ?

mm Thomas Perroteau17 décembre 20184 min

L’Union européenne a supprimé en 2017 les frais d’itinérance téléphoniques pour les appels entre les pays membres. Un avantage que les britanniques et leurs touristes pourraient perdre en sortant de l’Union.

Depuis juin 2017, les britanniques en vacances dans les pays de l’UE n’ont plus à craindre de passer des coups de fils et de retrouver des factures salées de retour sur leur île.

En effet, la réglementation communautaire interdit désormais aux opérateurs de surfacturer les appels au sein des pays membres. Sont donc aussi concernés tous les citoyens de l’UE appelant au Royaume-Uni avec un forfait européen, soit plusieurs millions de personnes. Mais ce « free roaming » (l’itinérance de données gratuite) n’est plus garanti, après le Brexit.

Beaucoup de scénarios, peu de certitudes

Sans accord de sortie, « le Royaume-Uni ne fera plus parti du marché unique digital », a annoncé sa Première ministre Theresa May. Les opérateurs britanniques pourront alors, s’ils le veulent, réintroduire des frais sur les SMS, les appels et l’internet mobile utilisés dans l’UE ou par des européens sur le sol britannique.

En cas d’accord avant le 29 mars 2018, les règles européennes, dont le free roaming, devraient continuer à s’appliquer durant une période de transition prévue jusqu’en 2021. Au delà, le maintien du free roaming dépendra de l’accord définissant les relations futures entre le pays et le continent.

Engagements politiques et commerciaux

Soucieux de rassurer, l’actuel gouvernement a promis de légiférer pour plafonner les frais d’itinérance que les opérateurs pourraient imposer.

Reste donc à savoir si ces derniers mettront en place de nouveaux frais. Trois d’entre eux, couvrant ensemble 85 % des consommateurs britanniques, se sont engagés « à ne pas faire peser de charge supplémentaires après le Brexit ». Une promesse qui n’engage pour l’instant que les opérateurs téléphoniques.

 

 

 

 

mm

Thomas Perroteau

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *