FrançaisMangerL’English Breakfast pourrait coûter plus cher avec le Brexit

mm Harold Grand29 novembre 20183 min

C’est un des paradoxes du Brexit. Alors que l’argument principal des défenseurs du Leave était le maintien de la souveraineté et des traditions britanniques, l’une d’entre elles est directement menacée par la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne : l’English Breakfast.

En mai dernier, la chercheuse britannique Hanna Trollman publiait un article détonnant. Selon elle, chiffres à l’appui, 6 des 8 ingrédients principaux qui composent l’English Breakfast verront leur prix augmenter avec le Brexit. « Je fais partie d’un comité de chercheurs qui s’intéresse aux problématiques de la vie quotidienne. Quand on a vu les conséquences du Brexit pour l’English Breakfast, on s’est tout de suite emparé du sujet car il était très concernant », explique Hanna Trollman à Quitte ou Double .

Les champignons, par exemple, dépendent en grande partie de main d’oeuvre étrangère venue d’Europe de l’Est. La mise en place de visas de travail rendrait leur récole plus difficile et plus coûteuse. Même chose pour les tomates. Le Royaume-Uni en importe 400 000 tonnes par an. En cas de sortie de l’Union européenne sans accord économique, c’est autant d’importations qu’il faudra payer plus cher. Et cela pourrait avoir des conséquences directes sur le porte-monnaie des britanniques. 

On vous résume en vidéo ce qu’il en est pour les autres ingrédients du petit déjeuner anglais.

Quitte ou Double lance sa newsletter mensuelle. Débrief de l'actualité, éclairages d'experts, dessins de presse... Pour ne rien manquer, inscrivez-vous ici.

mm

Harold Grand

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *