LiveLIVE – Un accord provisoire trouvé sur la future relation entre Londres et l’UE

mm Benjamin Boukriche22 novembre 20187 min

14 h 26 – Les enjeux du discours de Theresa May

La Première ministre britannique prendra la parole à 16 heures, à Londres, devant les 650 députés de la Chambres des communes. Voici les principaux enjeux de son discours :

  • La dirigeante doit convaincre les députés britanniques, largement hostiles à l’accord sur le divorce  trouvé avec l’Union européenne le 14 novembre dernier. Les convaincre est d’autant plus important pour elle que ces 650 députés doivent valider, ou non, début décembre le texte qui régit les conditions du divorce.
  • Elle devra également rassurer sur les dossiers encore flous. Si le statut de l’Irlande du Nord a été clarifié la semaine dernière, ce n’est pas le cas pour le territoire britannique d’outre-mer de Gibraltar, situé au sud de l’Espagne. Aussi, les questions liées à la pêche « doivent encore être réglées », selon l’UE.
  • Autre question sur laquelle Theresa May doit rassurer : la période de transition. Dans l’accord provisoire trouvé ce matin qui régit les futures relations, il est mentionné que cette période pourrait être étendue jusqu’à la fin de l’année 2022. Soit deux ans de plus que ce qui était prévu initialement.
  • Rendez-vous à 16 heures sur ce live pour suivre le discours de Theresa May.

14 h 18 – Les pêcheurs toujours dans le flou

Les pêcheurs sont au cœur des discussions sur le Brexit. On vous en parlait hier dans l’interview de Simon Collins, qui dirige l’association des pêcheurs des Shetlands

13 h 40 – Theresa May s’exprime face à la presse

Theresa May a pris la parole pour une courte déclaration au 10 Downing Street, peu après 13h30. « Le texte a été accepté par le Royaume-Uni et l’Union européenne » annonce la Première ministre en commençant son discours. « C’est le bon deal pour le Royaume-Uni, c’est conforme au vote du référendum, il nous redonne le contrôle de nos frontières, de notre argent, et de nos lois » a-t-elle détaillé. Concernant Gibraltar, la dirigeante a ajouté qu’elle avait « parlé avec le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez hier soir », se disant « confiante » sur le fait que l’accord profite aussi à Gibraltar.

13 h 15 – Les pêcheurs et Gibraltar encore dans le flou

L’Union européenne a annoncé que deux questions « sont encore à régler » sur la future relation entre Londres et Bruxelles. La première concerne le territoire britannique d’outre-mer de Gibraltar, au sud de l’Espagne. L’autre englobe la pêche dans les eaux britanniques.

13 h 07 – Pas de Brexit avant 2022 ?

On sait pour l’instant que la période de transition qui suivra le Brexit pourrait durer plus longtemps que prévu. Cette période devait initialement durer jusqu’à la fin de l’année 2020. Mais l’accord provisoire trouvé ce midi atteste qu’elle pourrait être étendue jusqu’à la fin 2022.

13 h 01 – Une relation « large et ambitieuse »

Le texte provisoire de l’accord salue un « partenariat ambitieux, large, approfondi et flexible ». Celui-ci  s’appliquera dans plusieurs domaines : les relations commerciales, la politique étrangère, la défense et la sécurité. Cet accord est pourtant non-contraignant, ce qui signifie qu’il est une déclaration politique sans valeur juridique.

12 h 52 – Accord provisoire trouvé sur la relation post-divorce

Le président du Conseil européen Donald Tusk a annoncé ce midi sur Twitter qu’un accord provisoire sur la future relation entre le Royaume-Uni et l’Union européenne (UE) vient d’être trouvé. Les 27 chefs d’États et de gouvernement de l’UE devront approuver ce texte lors du sommet européen prévu ce dimanche 25 novembre.

mm

Benjamin Boukriche

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *