LiveLe Royaume-Uni en crise politique après la proposition d’accord

mm Noémie Leclercq16 novembre 20183 min

Deux jours après la proposition d’accord de Theresa May et de l’Union européenne, le Brexit plonge le Royaume-Uni dans une nouvelle crise politique. La première ministre est de plus en plus isolée, avec de multiples démissions dans ses rangs, alors qu’elle a obtenu mercredi soir le soutien de ses principaux ministres.

La division au sein du Parti conservateur, entre les “hard Brexiters” et les pro-UE, s’est ravivée. Mais Theresa May s’accroche à son accord : “Mon accord, ou pas d’accord du tout“, a-t-elle déclaré devant le Parlement suite à la vague de démissions. La première ministre assure prendre ses décisions “dans l’intérêt national“.

Certains parlementaires appellent à un vote de confiance vis-à-vis de Theresa May – et la probabilité d’un tel scénario va crescendo car les lettres de conservateurs appelant à ce vote s’amoncellent (il en faut 48 pour le déclencher). Le DUP, parti unioniste nord-irlandais, votera contre l’accord lors du vote au Parlement. Les dix députés sont pourtant indispensables à la première ministre pour avoir une obtenir une majorité absolue.

À Bruxelles, on se réjouit d’un accord “le meilleur possible” pour l’UE. Du côté du Conseil européen, le président Donald Tusk a annoncé la signature de l’accord lors du sommet du 25 novembre. Le président du Parlement européen, Antonio Tajani, a rappelé jeudi soir que son institution aura de toute façon “le dernier mot“.

mm

Noémie Leclercq

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *